ANIMAL SAVANT

by SUISSA#8

/
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.

about

SORTIE Physique Nationale le 19 OCTOBRE 2018
Au periscope le 19 octobre et le 14 dec au Hasard ludique.
- Line-up -
Guitare Chant composition David Suissa
Basse Contrebasse Vincent Girard
Batterie Percussions Hadrien Santos Da Silva
Saxophone Ténor Eric Prost
Percussions, Chœurs Gael Champion
Piano Keyboard Guitare Percussion Olivier Soumali, Julien Jussey
Accordéon René Lacaille
Congas David Doris
Trombone Clement Amirault
Clarinette basse, Sax ténor et Baryton Christophe Millot
Chœurs, Percussions Margaux Delatour, Alexandra Charry, Celia Kameni, Cindy Pooch

Enregistré et mixé au studio Jafar du 8 Janvier au 28 Mars 2018 par Julien Jussey - Réalisation d’Olivier Soumali- Mastering de Nicolas Mieral - Photographie de Thibault Faucheur - Graphisme de Benoit Vinay

Avec le soutien de la Scpp, l’Adami, La région Auvergne Rhone Alpes, Le Fcm, la Sacem et les magasins Star’s music. Une distribution Inouie Distribution – Believe Digital & l'Autre distribution

www.chanteettaistoi.com

credits

released June 10, 2018

license

all rights reserved

tags

about

SUISSA Lyon, France

SUISSA - Lightening music

XXL - New Jazz

LE GRAND BAL DES COUSINS - Heteroclite and sliding ball

LEITMOTIV BLASTIK PERTRAN - Disconnected Jazz Punk

COQUINE Rock Cinematographic Music from the 70s

LE GROTORKESTRE Bigband jazz on semi-trailer

KOUSMINE PICHON Big jazz ensemble
... more

contact / help

Contact SUISSA

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: SUISSA - LA TERRE
LA TERRE

C’est quand le monde y s’arrête, de tourner rond ?
Avec tant de courage, tant de force à l’ouvrage.
D’éteindre la lune, d’éclairer nos saisons.
De nourrir les plaines, de remplir nos poumons.

Ses arbres nous respirent, ses couleurs inspirent.
Il est où son cœur ? Est il dans ta main ?
On fricote avec le feu, sans trop craindre le pire.
Si elle casse sa pipe, en fumé la fin.

Tellement de beautés données Tellement de beautés
Tellement de beautés et tant à préserver
C’est si compliqué d’essayer c’est si compliqué ?
Non c’est trop compliqué non non. C’est trop compliqué non non non.

Du haut de ses falaises et dans tous ses quartiers.
Le nord le sud, dans toutes ses longitudes.
Savourer son air pur, seule boussole pour nous guider.
Le gout de ses fruits mures, Sa force, son immensité.

Tellement de beautés données Tellement de beautés
Tellement de beautés et tant à Cultiver

Es-tu l’animal ou es-tu le poison ?
Si elle se mettait à perdre la raison ?

Elle essaye de rester digne. De joindre les deux bouts.
Qu’importe le Tropique, la nature a son goût.
Celles qui portent nos enfants Celle la même qui est tout
Elle est belle elle est bleue, les astres lui clignent des yeux.

Tellement de beautés données Tellement de beautés
Tellement de beautés et tant à Partager
C’est si compliqué d’Essayer? C’Est si compliqué ?
Non c’est trop compliqué non non. C’est trop compliqué non non non

2017 © David Suissa/David Suissa
Track Name: SUISSA - C'EST SÛR
C’EST SÛR

Nous. Nous mélanger, nous combiner, nous amalgamer. Nouer nous sur le sable fin d’une plage sans fin. D’un matin sous un ciel clair et calme bienveillant, où l’on oublierait tout. La politique et ses tourments incessants, ses hypocrites, ses mécréants, ces Cahuzac et ces Guéants.

Se blottir, dans un espoir chaud. Dans le rêve d’un pasteur noir. Dans des convictions humanistes d’un monde sans illettrisme. Sans facebook. Sans tweeter. 9 novembre 1989 On ne célèbre plus ta chute ? Où est passée ta joie ? Sacré retour de béton, Sacre de la connerie pour encore combien de générations ?!

Combien de générations ?! Combien de générations ?!

C’est sûr on fait ce qu’on peut. Avec les moyens qu’on a. On ne fera pas tout ce qu’on veut mais quitte à se perdre, on se bat. Embarqué par le flot, des fourmis sur les rails. Par l’excès par le trop et par le manque de mitraille. Du piment dans le cœur des étoiles dans les yeux. A chaque pierre posée se sentir un peu mieux… Des étoiles plein les yeux

Contre nous la nature, les bras serrés très forts. Sentir battre son cœur, son corps à même le sol. Sans limites et sans âge, pareil au pins de Brislecone, au pins de Matusalem, enracinés dans le décor.

Sous nos mains l’écorce crevassée. La vie comme une folle coure, coure comme une dératée. Il est temps pour nous d’envoyer… valser les foules et les fous, et tout balader. Il est l’heure de choisir, d’aller se découvrir et vivre
respirer encore et enfin se prendre un grand bol d’air et marcher.

Combien de générations ?! Combien de générations ?!

C’est sûr on fait ce qu’on peut. Avec les moyens qu’on a. On ne fera pas tout ce qu’on veut mais quitte à se perdre, on se bat. Embarqué par le flot, des fourmis sur les rails. Par l’excès par le trop et par le manque de mitraille. Du piment dans le cœur des étoiles dans les yeux. A chaque pierre posée se sentir un peu mieux… Des étoiles plein les yeux



2017 © David Suissa/David Suissa
Track Name: SUISSA - LES PIEDS NUS
Les pieds nus dans la terre, dans la boue quand il pleut. On glisse un peu sur la glaise, elle passe entre les doigts. Sur la neige c’est la même, c’est le froid, qui nous pique et nous brule là, sous la peau. Y’a du vent dans les arbres, y’a de l’air dans les bronches, les branches font rire ma fille, le soleil chaud sur nos tronches. Dans le poste sous la douche on en n’entend de grandes phrases compliquées. Les mêmes depuis bien longtemps, sous l’eau, seules les voix qui ont changé.
Les sensations sont belles et douces à présent. La nature tout en elle tout en force, nous remettra les pendules à l’heure… Parce que là …Ce que sent mon amie, ce matin… C’est l’odeur du souffre

Je m’inquiète un peu trop Quand viendra demain. Je m’inquiète un peu trop Dans la vanille de Feyzin. Je m’inquiète un peu trop Pour les tiens et les miens. Je m’inquiète un peu trop… Demain sera chaud

Le banquier ne veut pas, la banquière ne veut plus. Le bitume est très chaud et la vie continue. Y a la terre qui s’en fout, de nos petits combats d’égos ! A deux doigts du reset… De la fin des sourires. Des compteurs à zéro !
La banquise se réchauffe, La banquière me sourit. Il me faudrait des shoes neuves…Le crédit sur l’envie. On va voter, voter, va, voter va ! On ira au moins pire. Nos poumons remplis d’air vicié. De pouvoir de fric et de cuir
Les sensations sont belles et douces à présent. La nature tout en elle tout en force, nous remettra les pendules à l’heure !

Je m’inquiète un peu trop Quand viendra demain. Je m’inquiète un peu trop Dans la vanille de Feyzin. Je m’inquiète un peu trop Et les tiens et les miens. Je m’inquiète un peu trop Dans ce qu’il nous reste de jardin
Je m’inquiète un peu trop Quand viendra demain. Je m’inquiète un peu trop Dans la vanille de Feyzin. Je m’inquiète un peu trop Et les tiens et les miens. Je m’inquiète un peu trop… Demain sera chaud

Pour Demain. Pour ma fille, Pour le courage qui vacille. Et au temps qu’on gaspille. Ces musées qu’on abîme. À Feyzin qu’on raffine, à l’espoir qui s’incline. Aux pépins aux épines

Je m’inquiète un peu trop Quand viendra demain. Je m’inquiète un peu trop Dans la vanille de Feyzin. Je m’inquiète un peu trop Et les tiens et les miens. Je m’inquiète un peu trop Dans ce qu’il nous reste de jardin
Je m’inquiète un peu trop Quand viendra demain. Je m’inquiète un peu trop Dans la vanille de Feyzin. Je m’inquiète un peu trop Et les tiens et les miens. Je m’inquiète un peu trop… Demain sera chaud

C’est pas comme si on ne savait pas, C est pas comme si on ne voyait pas. Fais pas semblant non. Demain sera chaud.

2017 © David Suissa/David Suissa
Track Name: SUISSA - TOUT SERA BEAU
C’est quand on se dit que c’est finit qui s’en soucie
Que soudain ça prend de la valeur j’aime bien aussi
Quand tu me sers fort dans tes bras Qui s’en soucie
Le sommet des états bourgeois J’aime bien aussi
Quand l’heure de l’apéro approche Qui s’en soucie
Que j’ai plus un flèche dans les poches j’aime bien aussi
Savoir que t’es pas loin de moi Qui s’en soucie
Me dire que l’amour fait la loi J’aime bien aussi

Perdu aux quatre coins, aux quatre vents, Perdu en chemin, entre temps

L’ombre de nous deux sur le mur Qui s’en soucie
Des airs de + en + narquois J’aime bien aussi
Tes yeux qui rêvassent dans les miens Qui s’en soucie
De l’air de + en + pourri J’aime bien aussi
Me dire que Mars n’est plus très loin Qui s’en soucie
Et qu’on peut vendre certains humains J’aime bien aussi
Quand les langues se délient Qui s’en soucie
Quand on s’engueule pour des non dits J’aime bien aussi

Perdu aux quatre coins, aux quatre vents, Perdu en chemin, entre temps
Vivre tout à 100 à l’heure, de la vie dans le computer
Du malgache là dans mes airs, à nous tous on fait la paire

Les jours où je n’avance pas Qui s’en soucie
Les nuits blanche et sous les draps J’aime bien aussi
Quelques huissiers dépouillent les pauvres Qui s’en soucie
Des contrôleurs hors de contrôle J’aime bien aussi
Et l’espoir qui semble au aboie Qui s’en soucie
Des forêts dévastées de leur bois J’aime bien aussi
On humanise l’ordinateur Qui s’en soucie
De moins en moins d’envies dans le cœur J’aime bien aussi

Vivre tout à 100 à l’heure, de la vie dans le computer
Du malgache là dans mes airs, à nous tous on fait la paire

Là dans mes airs, dans mes airs
Des couleurs encore, Des couleurs plein les yeux.
Des couleurs encore au coeur en chœur
Encore au coeur encore au coeur
Encore au coeur encore au coeur

2017 © Stephane Balmino - David Suissa/David Suissa
Track Name: SUISSA - QUI S'EN SOUCIE
C’est quand on se dit que c’est finit qui s’en soucie
Que soudain ça prend de la valeur j’aime bien aussi
Quand tu me sers fort dans tes bras Qui s’en soucie
Le sommet des états bourgeois J’aime bien aussi
Quand l’heure de l’apéro approche Qui s’en soucie
Que j’ai plus un flèche dans les poches j’aime bien aussi
Savoir que t’es pas loin de moi Qui s’en soucie
Me dire que l’amour fait la loi J’aime bien aussi

Perdu aux quatre coins, aux quatre vents, Perdu en chemin, entre temps

L’ombre de nous deux sur le mur Qui s’en soucie
Des airs de + en + narquois J’aime bien aussi
Tes yeux qui rêvassent dans les miens Qui s’en soucie
De l’air de + en + pourri J’aime bien aussi
Me dire que Mars n’est plus très loin Qui s’en soucie
Et qu’on peut vendre certains humains J’aime bien aussi
Quand les langues se délient Qui s’en soucie
Quand on s’engueule pour des non dits J’aime bien aussi

Perdu aux quatre coins, aux quatre vents, Perdu en chemin, entre temps
Vivre tout à 100 à l’heure, de la vie dans le computer
Du malgache là dans mes airs, à nous tous on fait la paire

Les jours où je n’avance pas Qui s’en soucie
Les nuits blanche et sous les draps J’aime bien aussi
Quelques huissiers dépouillent les pauvres Qui s’en soucie
Des contrôleurs hors de contrôle J’aime bien aussi
Et l’espoir qui semble au aboie Qui s’en soucie
Des forêts dévastées de leur bois J’aime bien aussi
On humanise l’ordinateur Qui s’en soucie
De moins en moins d’envies dans le cœur J’aime bien aussi

Vivre tout à 100 à l’heure, de la vie dans le computer
Du malgache là dans mes airs, à nous tous on fait la paire

Là dans mes airs, dans mes airs
Des couleurs encore, Des couleurs plein les yeux.
Des couleurs encore au coeur en chœur
Encore au coeur encore au coeur
Encore au coeur encore au coeur

2017 © Stephane Balmino - David Suissa/David Suissa

SUISSA recommends:

If you like ANIMAL SAVANT, you may also like: